Ma liiiiife

Si tout était possible, qu’est-ce que tu ferai ici et maintenant ?

Dans l’homme qui voulait être heureux de Laurent Gounelle, le sage demande au professeur la vie qu’il vaudrait avoir. Le professeur répond qu’il souhaiterait être photographe de mariage, avoir une maison, une femme et de l’argent suffisamment pour vivre.

J’ai compris à travers ce livre que nous étions faits de croyances et ces croyances forment notre réalité. Si tout était possible, j’aimerai vivre au Canada être maître de conférence. Dans quelque chose de plus-à-terre, j’aurai le permis, une maison et une voiture.

Je vivrai près de la frontière Suisse là où se trouve mon travail. J’irai au Canada pendant mes vacances. La question ici est de ne plus rêver sa vie mais de réaliser ses rêves. C’est aussi arrêter de croire que la belle vie n’est que réserver aux gens d’en haut et qu’il est interdit de monter l’échelle sociale. Mon rêve à moi serait de vivre en famille dans une maison avec des rires, de la joie, des larmes, des colères mais toujours une famille unie et forte.

J’espère que ma formation va m’aider à pouvoir réaliser mes rêves. J’aimerai tout d’abord avoir enfin ce fichu permis et une voiture, un travail pas trop mal payé! Je sens encore que j’ai des croyances limitantes et je dois m’en détacher pour avoir enfin la vie que je mérite!

Car oui, avec la vie de merde que j’ai eu (inutile de rappeler ses années de maltraitance physique et psychologique de mon cher père et ma mère aussi ?) jusqu’à mes 24 ans (date de mon entrée dans mon logement), je mérite effectivement de gagner bien ma vie et d’être heureuse ! J’espère ne pas avoir affaire à une saga familiale où les nanas galèrent plus que les hommes (cf. arbre généalogique fait avec ma psy). Je veux être bien nom d’y diou ! 

Rendez-vous sur Hellocoton !