Ma liiiiife

Le chômage…

Je ressens de la culpabilité à ne pas travailler. J’ai l’impression d’être dans un espèce de cercle vicieux infernal. Quand pourrais-je retravailler ? Ça me travaille. J’ai hâte de reprendre un rythme de travail, de me lever tôt le matin, de me lier avec des collègues, de m’en plaindre de certains.

Aucun travail n’est idéal mais travailler permet de construire des projets à moyen/long terme. Acheter une voiture, acheter des meubles, payer son permis, sortir parfois le soir bref avoir un travail permet de vivre. J’ai passé plus de temps dans ma vie à faire partie des chômeurs que de travailler.

Je sais que je devais arrêter mon travail mais je ne pensais pas que se serait si compliqué de se réorienter. J’ai la chance d’avoir une conseillère de la garantie jeunes qui a compris que je voulais que ça aille vite et qui est opé’ pour me faire faire des formations.

Il n’empêche en attendant c’est long. J’ai essayé de me mettre à une activité manuelle mais je ne suis pas du tout manuelle! Quand on n’a pas le permis, c’est difficile de se déplacer pour se changer les idées. Quand on fait partie du peuple, peu d’alternatives s’offrent à nous à part la télévision et Pôle Emploi.

On nous répète qu’il faut faire marcher son réseau et que Pôle Emploi ne sert à rien mais comment on fait concrètement quand on n’a pas de réseau ? J’ai eu mon emploi avenir grâce à la mission locale, je passe des entretiens grâce à Pôle Emploi. Je fais partie du bas-peuple et l’avenir me fait peur.

Rendez-vous sur Hellocoton !
Ma liiiiife

Le travail un lundi.

Je lis plein de posts de gens qui se plaignent du lundi pour le travail. Je dois avouer que je ne comprends pas trop car j’ai toujours aimé travailler. J’avoue que mon expérience est très mince, moins d’un an sur le même poste mais elle compte quand même!

Le week-end passait très vite mais j’étais contente de reprendre le travail. Depuis que j’étais au chômage, le temps passait lentement, très lentement. Je ne sais pas comment font les gens pour s’occuper, personnellement je faisais vite le tour de mes activités! Heureusement qu’il y a eu la garantie jeunes pour m’occuper.

Je me souviens d’un travail comme du plaisir et surtout les jours passaient vite! J’ai tellement hâte de retravailler, d’avoir des buts dans la journée! De connaître des collègues, de sympathiser avec certains, d’en aimer moins d’autres.

Nous sommes des produits interchangeables mais ça ne veut pas dire que nous n’avons pas de valeur! Et je sais que j’ai de la valeur. Je suis bosseuse, je suis polyvalente et j’ai l’esprit d’équipe. J’ai des choses à faire valeur sur le marché du travail !

Je m’active pour chercher des formations et je vais me battre pour entrer en formation à la rentrée! Il est hors-de-question pour moi de rester dans ma léthargie et j’espère pouvoir déménager à Besançon ou à Strasbourg pour faire mes formations. J’ai la furieuse envie de me battre.

Rendez-vous sur Hellocoton !