Formations.

Formations.

Je ne sais pas si je vous l’ai annoncé mais je ne suis acceptée dans aucune licence pour être chargée de communication. Bon, il y a en une où je suis sur liste d’attente… Honnêtement j’ai cru à ce projet au début mais plus les mois passaient moins j’y croyais.

J’ai cherché une formation community manager en vain. Il y avait bien mon ancienne école, celle où j’ai fait ma formation de développer web mais contrairement à ce que le directeur m’avait dit, et bien la formation, son contenu n’ont pas encore été pensés ! Donc c’est mort pour septembre.

Je cherche des formations mais en vain. Il y a toujours cette peur en moi et quand je me mets à bien réfléchir, je sais que la mécanique dans toutes ses pratiques n’est pas fait pour moi.

Je vais faire une thérapie comportementale et ma copine pense que tout se débloquera à ce moment-là ! C’est bien possible. Honnêtement j’en reviens encore et toujours au social. Mais comment exercer un métier avec les gens quand on est borderline ?

Rendez-vous sur Hellocoton !
Hôpital de Jour.

Hôpital de Jour.

J’ai quitté à l’Hôpital de jour mercredi à 14h. C’était émouvant parce qu’on dit au revoir à certaines personnes, j’ai dit au revoir à ma pote et on s’est serrée dans les bras.

J’angoissais d’être partie et de partir mais je suis contente. Une nouvelle étape de ma vie commence. Je ne sais pas si je l’ai mentionné ici mais quand je pense au travail, j’angoisse.

J’ai besoin de retrouver confiance je pense. Mais je n’ai pas été acceptée à une licence pro en alternance à Besançon. Ca m’a fait bizarre, sans être prétentieuse, je suis la plupart du temps acceptée. Tout est pareil, rien n’est figé.

Rendez-vous sur Hellocoton !
La base pourrie.

La base pourrie.

Je pensais mes rancunes apaisées, ma colère disparue quand ma mère a osé se victimiser devant sa copine. Elle ne comprenait pas pourquoi sa deuxième fille ne lui parlait plus.

Je n’ai rien dit mais c’est juste mérité. Je lui ai expliqué et réexpliqué mais excusez-moi du terme, elle est trop conne. J’étais bien, j’étais dans ma bulle mais ma mère m’a ôté ça.

Et en fait ma psy dit des conneries, ça ne participe pas à mon équilibre de parler à ma mère. Ni à mon père. Ca me fait juste ressassé des choses qui font parties de mon passé.

Les gens ne changent jamais. Ils évoluent. Mais quand la base est pourrie, elle reste pourrie. Nous sommes une famille de cas sociaux et ma soeur fait bien de ne plus nous parler.

Rendez-vous sur Hellocoton !
L’interprétation.

L’interprétation.

Etre borderline… avoir une incapacité à gérer ses émotions. Ca se traduit par de pas être impulsive dans ce qu’on dit. Essayer de garder de la distance et parfois c’est difficile.

Ca sort sans contrôle, comme un besoin. On se contrôle un peu mais pas suffisamment, ça doit sortir ! On interprète aussi beaucoup les choses. On doit se retenir de ne pas exploser parfois et on nous prend pour un fou.

Alors comment voulez-vous choisir un métier ? On est aussi beaucoup dans l’idéalisation et la déidéalisation. Je crois qu’on n’aime pas la routine. Le juste milieu n’existe pas.

C’est tout ou rien. Mais bonne nouvelle, je crois que je saisis ce juste milieu. Et je vais faire une thérapie comportementaliste.

Rendez-vous sur Hellocoton !
Des nouvelles 3.

Des nouvelles 3.

Normalement je vais bosser dans un festival cet été, 4 jours et ça va être bien. J’ai un peu peur avec mon poids mais ayant déjà eu une expérience là-dessus, je me dis que ça devrait aller.

Sinon j’ai une copine depuis bientôt un mois, elle n’habite pas près mais on s’arrange pour se voir. Et ça fait du bien, elle est géniale. J’angoisse toujours pour trouver un travail et ceux que je souhaiterais faire me semble hors-de-porté. Car je ne sais pas gérer mes émotions.

Sous les conseils d’une connaissance, j’ai demandé l’AAH d’un côté j’espère l’avoir car c’est une aide considérable et d’un autre côté j’espère qu’on ne la donnera pas, ça voudra dire qu’on ne me considère pas suffisamment handicapée et ça me va.

Le temps passe mais c’est toujours autant le bordel dans ma vie et dans ma tête !

Rendez-vous sur Hellocoton !
Nouvelle psychiatre.

Nouvelle psychiatre.

J’ai eu rendez-vous avec ma nouvelle psychiatre qui m’a sous-entendu qu’en gros mon traitement c’était le gros bordel. Donc je prends sans doute de la merde.

Elle a déjà réduit un médicament et m’a dit que si ça n’allait pas, je pouvais en reprendre un autre. Elle m’a aussi dit que le climat familial était sûrement un facteur pour ma pathologie.

Pour résumer le borderline se caractérise par son indécision, son inconstance dans les relations, hallucinations (bruits), paranoïa donc je ne suis pas paranoïa sensitive mais juste borderline.

Elle va tout débroussailler et réduire mon traitement, je lui ai dit que j’avais peur de ça et elle a entendu mais je lui fais confiance! Elle est très à l’écoute!

Rendez-vous sur Hellocoton !
Bac pro ou titre pro ?

Bac pro ou titre pro ?

Je quitte l’Hôpital de Jour dans un peu moins de deux semaines maintenant. J’aimerai dire que je suis triste mais à vrai dire je m’en fiche. Je pense que dans ma tête, je suis partie depuis longtemps.

On a regardé un reportage dans les médicaments et une femme disait qu’elle se sentait sans émotions et c’est exactement ce que je ressens et ça “m’énerve”, j”aimerai être de nouveau hypersensible comme avant.

Sinon j’ai postulé à trois jobs en alternance et on m’a proposé de postuler à un bac pro en Industrie, j’hésite à postuler à ça ou au titre pro. Ca me fait bizarre qu’on croit en moi mais en même temps j’ai peur de me rétamer vu mon niveau intellectuel bas. Le titre pro serait un CAP.

Rendez-vous sur Hellocoton !
La connerie.

La connerie.

Ca fait deux fois que ça m’arrive. J’ai compris que c’était la peur de l’abandon des borderline. A chaque fois, une personne dont je suis proche et avec laquelle je parle tout le temps se rapproche d’une autre personne.

Et immédiatement, je me sens abandonnée alors mon réflexe de survie et de faire la gueule, ignorer la personne en question. Dans mon cerveau c’est : tu m’abandonnes ? Moi aussi je t’abandonne et je m’en fous haha.

Mais à chaque fois ensuite j’ai des pensées suicidaires, pensées automatiques, tu t’es foutue dans la merde ? Bah crève. Et je ne peux pas dire aux personnes en question : “je me suis sentie abandonnée”. Personne n’appartient à personne. Je le SAIS.

C’est psychologique, je ne peux pas. Je pense très sérieusement que je vais finir seule et je pense donc (quand j’aurais des sous) faire une thérapie comportementale. Pour enrayer ce qui cloche chez moi.

Mais pour ça, il faut travailler. Enfin bon, pas envie de revenir sur ce chapitre-là aujourd’hui. J’ai juste envie de travailler et d’avoir ma famille.

Rendez-vous sur Hellocoton !
Le presque-final.

Le presque-final.

J’ai peur d’aller retravailler. J’ai peur de me planter. A titre informatif, si vous avez un jour un arrêt maladie eh bien les indemnités journalières se calculent tous les six mois et on prend ensuite les salaires de l’année précédente.

Donc je quitte l’hôpital de jour dans trois semaines et j’en suis plus qu’heureuse. J’en ai marre. J’ai envie de me projeter, d’être bien dans mes baskets.

Je suis réaliste, le retour à être sans activités va me miner. Mais je vais faire toutes les démarches nécessaires, m’informer.

Rendez-vous sur Hellocoton !
Annulation.

Annulation.

J’ai aussi annulé le rendez-vous pour les formations en industrie. J’avoue que ne pas utiliser son cerveau c’est long. J’en reviens au même point, je suis intéressée par la formation en secrétariat médical mais le problème est que la formation n’est pas financée.

Et je me demande si elle sera financée si je suis reconnue travailleuse handicapée? Au début je dirai oui mais maintenant je n’en suis plus sûre. Il me reste la formation assistante de direction.

Je ne suis jamais contente mais j’aimerais déjà bosser ! Mais qui dit bosser, dit quick, mcdo, usine alors non il faut que je me forme !

Rendez-vous sur Hellocoton !