Lundi 9 novembre

Lundi 9 novembre

C’est drôle comme on s’attache à des souvenirs. A des sensations. C’est drôle comme on met les gens sur un piédestal.

C’est drôle comme on aime de façon plus pure. Plus angélique. Mais quelle connerie tout ça ! Autant ne plus aimer. Que les souvenirs restent les souvenirs.

C’est quand même ridicule et très con d’aimer une nana qui nous a déjà oublié. Putain de merde.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *