NY.

NY.

New-York ou N-Y (pas pour les intimes, je viens de l’inventer) m’a connu sur lestwritebaby. Elle cherchait des infos sur l’hirsutisme.

Elle m’a envoyé un email. On a commencé par parler vite fait. Et en fait on était au même lycée à un an d’intervalle. On s’envoyait des emails vite fait puis la connaissance qu’elle était pour moi est devenue une pote puis une amie.

Elle réagissait à mes articles, me soutenait. On parlait de tout, il n’y avait aucun tabou ni jugement et c’est ce que j’appréciais.

Et un jour, je lui ai envoyé un message et 15 jours plus tard puis plus longtemps, plus de nouvelles.

J’ai commencé à m’inquiéter vraiment. Donc j’ai envoyé un message à sa sœur sur Facebook. Je crois deux. N-Y est revenue en me disant qu’en gros toutes nos (on devait être plusieurs) confidences lui pesaient.

En gros, elle m’avait ghoosté. ELLE. La bienveillance incarnée. Ça m’a foutu un sacré coup car elle apportait beaucoup de positif à ma vie.

Mais qui peut lui en vouloir de se protéger ? Il y a des êtres qui sont prêts à porter un peu de vous, mais parfois ça devient trop lourd et ça ne leur permet pas de se porter eux-mêmes.

Et c’est normal de se passer en priorité. Dans mon souvenir, notre amitié était fondée sur la réciprocité et elle me parlait d’elle, de sa vie, de sa famille. Peut-être que les partages n’étaient pas bien proportionnés ?

Je n’ai que de la gratitude envers elle. Je ne la souhaite plus dans ma vie non plus (elle clairement plus non plus mdr), j’ai fait mon deuil de cette amitié comme on dit.

J’espère qu’elle vit sa meilleure vie. Et vous, mes lectrices préférées, mes lectrices de l’ombre. Merci d’être là. Et de m’apporter vos points de vue. Parce que quand on lit et on écrit, c’est qu’on s’en soucie ?

Des bisous.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire