Hier.

Hier.

Hier une femme m’a appelé parce qu’elle ne pouvait pas changer son RIB. Elle allait recevoir son avis d’option (les bénéfices que lui versent l’entreprise).

Le RIB que nous avons est celui de son compte commun avec son mari violent qui l’a foutu dehors. L’avis d’option arrive à échéance. Son mari va utiliser l’argent.

Le service au-dessus de moi ne répondait pas. Son frère, chez qui est elle est hébergée va la mettre dehors et l’argent doit servir à ce qu’elle prenne un appartement.

J’ai dit à la dame de rappeler. Je lui ai dit que ça allait aller. Elle s’est effondrée en pleurs. Et après avoir raccroché, j’ai failli moi-même pleurer.

C’est pas possible, je ne dois plus travailler avec des gens. Parce que le pire, c’est qu’au fond de moi, je sais que le putain de service ne fera rien. Les procédures débiles avant l’humain putain.

PS: La femme m’a remercié par téléphone ! Elle a son changement de rib! Si on est cynique on pourra dire que c’est non-assistance à personne en danger.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire