Je connais un violeur.

Je connais un violeur.

Tu ne dois pas te souvenir, au printemps 2019, j’ai été violée. Au début je me disais que le mot était très fort, que moi je n’avais pas contrainte mais j’ai été violée.

J’ai précisé que j’aimais les filles, j’ai dit que d’habitude, on utilisait l’échographie normale. Ça n’a pas suffit et il a fait son échographie pelvienne. Je me souviens que j’étais en mode automatique. Il m’a dit à la fin que je saignerai.

Je ne voulais pas perdre ma virginité comme ça. Mais je ne savais pas ce qu’il ferait ça. Et la secrétaire de mon ancienne gynécologue m’avait dit qu’il était bien. J’en paye les conséquences encore aujourd’hui.

Je connais un violeur.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire