Téléconseillère, ce métier d’arnaque.

Téléconseillère, ce métier d’arnaque.

Je suis une formation de téléconseillère et franchement, on va être honnête, c’était ça ou l’usine donc j’ai choisi ça et je ne veux pas me plaindre mais je vais vous dire la vérité: c’est un métier d’arnaqueur.

La formatrice ne veut pas employer le mot de manipulation, elle l’a contesté fermement mais en fait, elle a quand même finir par admettre implicitement que si, il y avait de la manipulation. On a interdiction d’utiliser “est-ce que ça vous intéresse ?”, “je m’excuse de vous déranger” et j’en oublie d’autres.

On doit dire “je vous comprends Monsieur” avec tout un tas de contre-arguments MAIS on ne doit pas s’acharner si un client n’est pas intéressé. On doit rester stoïque si on nous parle mal, si on nous insulte. Mais ce qui me rassure c’est que même les plus performants de la formation laissent transparaître leur personnalité.

Nous avons déjà fait des cas pratiques réels et honnêtement la majorité se sont des gens qui ne répondent pas. Qui ont bloqué le numéro du centre d’appels. Les gens sont globalement gentils mais j’ai eu deux-trois personnes qui m’ont bien fait comprendre que je ne dois plus jamais les rappeler.

Les gens ne sont pas mécontents car on leur propose une formation prise en charge (enfin grâce à leurs côtisations) par une chambre des métiers. On gagne plus en appels sortants (appeler les gens pour leur vendre un truc donc prime sur résultats etc…), qu’en appels entrants où l’on gagne le SMIC.

Je préfère gagner le SMIC que de vendre la merde aux gens ! Je sais que je serai bientôt formatée à ce métier et je m’en balek. Je préfère ça que l’usine. Je sais déjà que je ne ferai pas ce métier toute ma vie mais je veux une stabilité. En fait je suis assez détachée de tout ça, parce que je veux ma tranquillité.

Ah et en appels sortants, on doit mener la conversation en posant plein de questions au client pour qu’il achète, on a une typologie des clients et on doit cerner qui ils sont pour les rassurer et leur vendre. Voilà vous êtes prévenus ! Même si vous le saviez déjà…

Rendez-vous sur Hellocoton !

4 réflexions sur “Téléconseillère, ce métier d’arnaque.

  1. Hum, ben je suis assez mitigée par ce poste. Actuellement dans mon BTS, on étudie les call center, et franchement, même si c’est vrai que c’est un métier pas évident et qu’ils sont obsédés par la rentabilité … ben le reste, c’est propre à tous les métiers de la vente et du marketing et ça n’a rien à voir avec de l’arnaque ou de la manipulation ?? . D’ailleurs, je ne vois pas où tu trouves qu’il y a de l’arnaque ou de la manipulation ?

    Tu n’appelles que des gens qui rentrent dans leur segmentation donc qui sont potentiellement intéressé par le produit ou le service que tu proposes et ensuite tu ne dois pas t’acharner si un client n’est pas intéressé. Après la façon dont ils construisent le script d’appel dépend bien sûr du manager de site, et c’est plus ou moins incisif … mais pour moi la vente c’est surtout une affaire de persuasion et pas de manipulation. La manipulation, c’est le fait d’obtenir de vos prospects ou clients quelque chose pour votre profit personnel. C’est ton cas ? Non … donc …

    La persuasion, par contre, c’est le fait d’obtenir, toujours de vos prospects ou clients, quelque chose pour votre bénéfice mutuel. C’est un état d’esprit. Si tu penses que tu arnaques interlocuteurs pour leur proposer une formation dont ils ont potentiellement besoin ( et dont la plupart ne sont pas mécontents, puisque tu le dis toi même) et bien bon courage pour tenir à ce poste … Si tu penses qu’ils ont un bénéfice à retirer de ce que tu proposes, ça ira tout de suite mieux. Je te trouve franchement négative en ce moment, c’est quand même terrible d’être aussi blasée … Tu râlais quand t’avais pas de travail, tu râles et tu “craches” dans la soupe quand tu en retrouves un ( qui à l’air quand même plutôt pas mal si on voit LE BON COTE des choses ) …

    Et pour finir “on doit mener la conversation en posant plein de questions au client pour qu’il achète, on a une typologie des clients et on doit cerner qui ils sont pour les rassurer et leur vendre” => oui, c’est la base même des métiers de la vente et du marketing. Et si tu poses pleins de questions à ton client, c’est pour bien cerner ses réels besoins, qu’il soit satisfait de la collaboration. Et rassures toi, un prospect qui n’a pas envie d’acheter, n’achètera pas , quoi que tu fasses … ( de plus la loi Hamon encadre strictement le démarchage téléphonique mais bref, c’est un autre débat). Donc, tu devrais changer rapidos d’état d’esprit en te disant que tu vas sûrement changer la vie des gens avec les formations que tu leurs proposes plutôt que de penser que tu vas leur arracher un rein en leur posant des questions pour qu’ils achètent …

    1. Vu comme ça c’est vrai ! Les gens ne sont pas cons en effet. Mais tu as raison, je suis plutôt dans une spirale négative en ce moment alors bon !
      Sinon tu fais un BTS en quoi ? Ça se passe bien ?

      1. Ah et j’avais pas lu l’article précédent… qui est encore pire que celui-ci, en fait. C’est dingue. Spirale négative ? Un euphémisme si tu veux mon avis … Enfin moi, je suis pas pas psy, je sais plus quoi te dire à force …

        Est- ce que tu arrives à être contente de quelque chose dans ta vie parfois ? ( sans jugement, hein, juste pour savoir parce que je n’arrive vraiment pas à comprendre pourquoi tu réagis aussi mal à une situation qui aurait tout du “nouveau départ” que tu réclames à corps et à cris depuis des mois )

        J’ai commencé un BTS NDRC option immo. Cela me plait bien, même si je suis fatiguée.

        1. Mais tu sais que je vide mes émotions sur le blog et qu’il m’arrive d’être heureuse ? Forcément je ne fais pas dans la dentelle tu me connais

Laisser un commentaire