Larguée.

Larguée.

A l’heure où je vous écris, je suis seule. Léonie solitude. Je me suis faite larguée parce que j’ai fait une crise.

J’ai juste jeté une passoire dans l’évier. Il paraît que c’était violent. Je ne sais pas. Je sais juste que je me suis sentie rabaissée. Il paraît que ce n’était pas ça.

Je suis angoissée après cet épisode, j’ai envie de pleurer mais je n’y arrive pas. J’aurais besoin d’évacuer. Paraît que je fais trop de mal. Que je ferai mieux d’être seule.

Je vais voir une thérapeute comportementaliste. Je ne crois pas que je fais du mal intentionnellement. Je ne sais pas si c’est supportable. Je ne sais pas si je suis supportable.

Alors voilà Léonie solitude. Again. Cette expérience m’a permis de me conforter dans le fait que je fais bien de faire ma thérapie. Je ne me complais pas dans ma maladie, je fais avec. J’apprends. Je tâtonne. Je fais des erreurs. C’est peut-être mieux comme ça.

Rendez-vous sur Hellocoton !

4 réflexions sur “Larguée.

  1. Si tu t’es sentie rabaissée c’est que quelque part ça devait être vrai. Les gens aiment bien se voiler la face, ça leur permet de se victimiser, mais de l’autre côté ils ne prennent pas en compte tes émotions, ton ressenti, ta sensibilité. Après, j’imagine bien la scène de la passoire dans l’évier, mais bon, c’est qu’une passoire, et si c’est la première fois que ce genre d’évènement arrive, c’est pas une raison de rupture.

    Je me demande si tu serais pas en train d’évacuer tout ce qui s’est passé quand tu vivais avec tes parents. T’as jamais pensé faire de la boxe ou un sport de combat ? La comportementaliste peut être bien, mais faudrait voir à ce qu’elle ne mette pas ton passé sous silence (au sens où tu dois l’évacuer et non pas l’ignorer).

Laisser un commentaire