La base pourrie.

La base pourrie.

Je pensais mes rancunes apaisées, ma colère disparue quand ma mère a osé se victimiser devant sa copine. Elle ne comprenait pas pourquoi sa deuxième fille ne lui parlait plus.

Je n’ai rien dit mais c’est juste mérité. Je lui ai expliqué et réexpliqué mais excusez-moi du terme, elle est trop conne. J’étais bien, j’étais dans ma bulle mais ma mère m’a ôté ça.

Et en fait ma psy dit des conneries, ça ne participe pas à mon équilibre de parler à ma mère. Ni à mon père. Ca me fait juste ressassé des choses qui font parties de mon passé.

Les gens ne changent jamais. Ils évoluent. Mais quand la base est pourrie, elle reste pourrie. Nous sommes une famille de cas sociaux et ma soeur fait bien de ne plus nous parler.

Rendez-vous sur Hellocoton !

6 réflexions sur “La base pourrie.

  1. Mais je ne comprends pas cette psy qui te conseil de leurs parler. Les gens toxiques et maltraitants, on conseil plutôt la fuite et de couper les ponts non? Je suis dubitative et perplexe!

  2. Il y a des situations dans lesquelles parler à ses parents ne fait qu’envenimer les choses. Je vois ma mère qui a 66 ans continue d’être martyrisée psychologiquement par la sienne – un peu tard pour faire marche arrière.

  3. Je comprends ton ressenti vis-à-vis de ta mère. Je suis pareille avec mon père, et pire j’ai remarqué il y a 2-3 jours que quand il est dans les parages j’ai tendance à devenir comme lui. Je ne parle plus à ma génitrice depuis 4-5 ans, et je ne m’en porte pas plus mal. Là par contre où ça m’emmerde c’est qu’elle doit raconter pleins de crasses sur mon dos, et là aussi se victimiser. Si c’était juste à sa famille proche ce serait pas grave, mais j’ai peur que ça arrive aux oreilles de personnes qui ont de l’importance pour moi. Après, je me dis “tant pis”, je désespère pas avoir un jour ma propre famille, et c’est elle qui aura le plus d’importance.

    Pour tes parents (je sais plus si je te l’ai déjà conseillé), mais tu devrais prendre des feuilles et faire une sorte de lettre à chacun des deux, dans laquelle tu leur dirais tout le mal que tu penses d’eux. Et quand tu as vidé ton sac, tu les déchires et tu les jettes (éventuellement dans une poubelle dans la rue, histoire que ces mauvaises ondes ne s’imprègnent pas dans ton appart).

Laisser un commentaire