Coeur.

Coeur.

Je commence à penser que plus on cherche moins on trouve. Je n’arrive pas à faire des rencontres satisfaisantes. Comble, je me suis même inscrite sur meetic… et j’ai payé l’abonnement !

Et les femmes de plus de 50 ans m’adorent… j’ai déjà une mère merci. De toute façon je sais pertinemment que je n’aurais personne de stable tant que je ne me serai pas stabilisée moi-même.

Je le sais, c’est comme ça. En attendant je ne fais que dormir, signe d’une dépression ? Je n’ai rien envie d’autre. Sortir ? Seule ? Pourquoi. Enfin tout viendra au bon moment.

Rendez-vous sur Hellocoton !

12 réflexions sur “Coeur.

  1. Le quartier a pas l’air de trop craindre, mais bon, on sait jamais. En fait, pour la visite ça avait l’air tranquille, surtout que j’étais restée un peu dans le coin après, mais pour la remise des clés c’était autre chose (pas non plus le Bronx mais avec plus de monde, donc à voir). Et voilà, j’y étais que deux fois. Après, de base, j’ai pas non plus l’intention de rester dans cet appart.

      1. C’est un HLM dans une grande ville, et quand j’ai fait la visite le mec de l’agence m’a dit qu’il y a beaucoup de demandes et eux n’ont presque rien. C’est surtout qu’ils m’ont annoncé un F2 sauf que j’ai pas de chambre, c’est juste une pièce de 5m2 environ qui monte le truc en F2. Puis la salle de bain est minuscule, alors que j’ai connu des studios beaucoup plus petits mais avec une salle de bain plus spacieuse. Puis disons que j’ai pas trop eu le temps de réfléchir : moins de deux jours. Et à ce moment là, je pensais pas que j’arriverai pas à déménager.
        Oé enfin chez mon père c’est un peu le “piège”, vu que j’ai pas de voiture, qu’il vit dans un village, donc à éviter.

  2. Tu l’as dit, c’est exactement ça : Plus tu cherches, moins tu trouves. C’est quand tu n’as plus d’attentes, ou d’exigences et quand tu es bien avec toi-même qu’arrive une sorte de miracle. Quelqu’un. Quelqu’un pour toi. Parce que tu transformes ta vibration, tu envoies un message subtil différent qui est analysé tout aussi subtilement et qui engendre des conséquences.

  3. N’avoir envie de rien c’est effectivement un signe avant coureur de dépression. C’est une phase que je traverse actuellement, mais j’ai pas de conseils pour s’en sortir, à part peut-être se forcer (ok, c’est pas vraiment de moi, je sais plus où je l’ai entendu).

    Même si tu ne fais pas de rencontres satisfaisantes, j’ai envie de te dire de continuer à faire des rencontres, pour te sortir de chez toi, et voir du monde. Cela fait deux ans que j’ai arrêté les rencontres et ça commence à être difficile à vivre, enfin la solitude qui est compliquée, puis j’ai difficilement envie de sortir de chez mon père toute seule (en un mois je ne suis sortie qu’une fois, et encore, en demandant à mon père de me ramener à la gare, histoire de me forcer y aller).

    Le truc qui me ferait du bien c’est de voyager, sauf que j’ai pas assez d’argent pour me le permettre et me payer des meubles pour mon appart. Surtout que l’administration est pas franchement rapide (enfin, le mec de l’agence m’a bien foutue dans la merde en ne me donnant pas direct certains papiers pour la CAF) et donc je risque de me retrouver mal pour payer le prochain loyer. Et en tant que borderline dépensière, c’est pas pour arranger les choses, même si j’essaie de limiter la casse, mais ça devient tendu vu que c’est le seul truc qui pourrait me “remplir”.

    1. Je pense que ça irait mieux si j’avais quelqu’un dans ma vie…
      Mais miss alors qu’est-ce que tu attends pour faire des sorties ? Allllez !! ^^
      Quels papiers il ne t’a pas donné ? C’est n’imp ! Et si tu allais voir une assistante sociale ?

      1. Je suis sortie mercredi dernier, j’ai pas kiffé (c’est pas la sortie qui a été décevante, juste que j’ai pas eu la petite excitation que j’ai d’habitude). Et oui, faudrait encore et toujours que j’aille dans la ville de mon appart. Je fais un gros blocage là-dessus. Et j’ai peur de me faire squatter.

        Il m’a pas donné un formulaire sur mon patrimoine (im)mobilier. Du coup, la CAF a mis un mois avant de traiter mon dossier, et là je dois certainement reperdre un mois parce qu’il manquait ce putain de document. Pourtant il bosse avec une assistante sociale, elle devait bien être au courant.

        J’ai bien pensé à en voir une, sauf que celle que je dois voir est dans un endroit très paumé, et j’ai ni voiture ni personne pour m’accompagner (puis le dernier rdv que j’ai eu avec une, elle m’a laissé poireauter pendant 1h ! je peux pas demander à quelqu’un de se dégager autant de temps). Puis elle avait pas été utile celle que j’avais vue. Faut surtout que je prenne rdv avec mon conseiller financier bancaire, mais pareil en terme de transport ça coince. Puis j’arrive pas à me motiver à faire mes cartons (c’est surtout quand je vois tout mon bordel, ça me déprime).

          1. Me faire squatter parce que la porte d’entrée de l’immeuble est (était) pétée, et que ma boîte aux lettres doit déborder de pubs (vu que ça fait un bon mois et demi que j’y ai pas mis les pieds). J’essaie de me rassurer en me disant que c’est pas possible : l’appart est complètement vide, pas moyen de se faire à manger, et aussi que la porte d’entrée est compliquée à ouvrir avec une clé (c’est un système spécial, première fois que j’en vois un du genre).

            Oui, ce sera l’occasion de trier. Mais avec le tri sélectif ça devient relou. Avant, tu prenais un grand sac poubelle et tu jetais absolument tout dedans, ça faisait gagner du temps.

            1. Tu habites dans un quartier qui craint à ce point-là ?
              Ah bah moi c’est ce que j’ai fait xD. Allez pas d’excuses motivation !

Laisser un commentaire