Je déconne.

Je déconne.

La psychiatre m’a dit que mon psychisme était instable. Que probablement à ma naissance, je n’ai pas eu de contacts avec ma mère. Et c’est vrai à la naissance j’étais intubée.

Qui pourrait croire qu’un si mince événement comme le contact avec sa mère pourrait créer un enfant borderline ? A voir ou pas… N’oublions pas que j’ai vécu avec un père pervers narcissique.

J’ai encore déconné. Je me suis inscrite sur des formations en agent de fabrication. L’usine. Genre moi, je pourrais supporter l’usine. Je suis toujours comme ça, je suis tellement désespérée que je fais n’importe quoi ! Qu’est-ce que je m’énerve !

Je ne le dirai probablement pas aux infirmières de l’Hôpital de Jour pour ne pas être reconvoquée chez la psychiatre mais sans déconner, j’en ai marre de ne pas avancer d’un chouilla.

Rendez-vous sur Hellocoton !

2 réflexions sur “Je déconne.

  1. Le lien de l’enfant avec sa mère détermine énormément de choses…
    Sans compter que tu as vécu au sein d’un foyer instable avec un père manipulateur. Tu reviens de loin, je pense qu’il faut toujours se rappeler cela. Tout au long de ton parcours. Je comprends que ce soit compliqué pour toi. Mais regarde un peu en arrière, tu as bien avancé. Et tu avanceras encore. Patience patience.
    Grosses bises

Laisser un commentaire