Lui.

Lui.

Il m’a nettoyé ma voiture et ne m’a rien dit. Il m’a passé des tapis, une brosse. “Tu viens boire un coup?”. J’ai dit oui parce qu’il m’avait rendu service.

Il me raconte sa vie. Quelques anecdotes dont j’ai déjà entendu parler. Il vocifère, il insulte. Il est drôle, je ris à quelques blagues. C’est drôle parce qu’avant je le trouvais insupportable mais je le trouve drôle.

Je pense c’est le fait d’habiter seule, de ne plus habiter avec la personne. Bon, je pars à 16h. Il me resserre, d’accord 16h15 bon 16h30. Tiens, pour la première fois, il évoque son beau-père. Sa mère se serait donc remariée ?

Je ne le questionne pas plus même si j’aimerais. Il raconte sa vie dans les chantiers. A l’armée. J’analyse que c’est comme ça qu’il a pu tenir malgré son côté borderline.

Il me raconte ensuite quelque chose que je lui ai parlé avec exactitude et ça m’étonne grandement. Depuis quand il écoute et retiens ce que je lui ai dit ?

A la fin et avec une sincérité déconcertante il me dit : “ça y est, je t’ai assez saoûlé ?” Je lui réponds avec sincérité que je l’ai trouvé drôle. Et là il me sort que la dernière parle comme sa mère, qu’il a peur qu’elle termine à l’hôpital psychiatrique.

Et je lui réponds : “il y a déjà eu deux, on ne veut pas d’une troisième!”. Et je me demande : a-t-il dit ça pour me blesser ? Va-t-il rendre ma soeur folle ? Qu’est-ce que cela voulait dire ?

Et je décide de lâcher prise en écrivant cet article car après tout, cette période là est terminée, je vais bientôt guérir, je vais reprendre ma vie en mains. Pourquoi ses paroles m’atteignent-elles toujours autant ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

6 réflexions sur “Lui.

  1. Ça te touche parce que c’est ton père tout simplement…
    L’important c’est que tu avances et que tu te construises. Le rest comme tu dis c’est le passé. Même si les parents malheureusement quel qu’ils soient c’est pour la vie.

  2. Peut-être que ses paroles t’atteignent parce que malgré tout c’est ton père (si j’ai bien suivi le film). Après, c’est un travail à faire sur soi de se blinder contre ça, de le laisser parler sans le prendre pour toi. Ou alors, tu peux lui dire que ça t’a pas plu, quitte à aller au “conflit”, mais que peut-être ensuite il va y réfléchir et il évitera de recommencer (par contre, même si ça peut être compliqué sur le moment, essaie de lui dire les choses de façon posée, je trouve que c’est plus efficace).

Laisser un commentaire