Le déclic.

Le déclic.

Je suis grosse. Je fais 96 kilos pour 1m72. J’ai 31 kilos à prendre. 30 putain de kilos à prendre. Je m’essouffle au moindre effort. Quand je marche, quand je marche un peu vite.

Et le pire dans tout ça c’est que je respire par la bouche. Mon nez est constamment bouché. Les médicaments, je crois. Non, il y a pire, je sais déjà que je ne vais pas mieux manger, me mettre au sport pour que j’aille mieux.


J’ai un double-menton et j’ai un ventre d’une femme enceinte de trois mois. Il me faudrait un gros déclic genre le diabète. C’est horrible à dire et je ne veux pas avoir de diabète.

En fait, il me faudrait la vraie motivation. Me mettre au sport genre basket. Non en fait il me faudrait un vrai déclic, quelqu’un de confiance qui me dise : “tu es grosse, si tu continues comme ça, tu auras le diabète”.

J’aurais aimé faire un article prônant le body-positive, de vous dire d’accepter votre corps mais si comme moi vous ne vous aimez pas, ne vous réfugiez pas dans la bouffe comme moi, allez voir un nutritionniste, faîtes du sport mais surtout glaner des conseils autour de vous !

Rendez-vous sur Hellocoton !

6 réflexions sur “Le déclic.

  1. Je sais ce que ça fait. J’ai fait jusqu’à 100 kilos pour 1M80 quand j’étais au lycée. J’ai perdu 20kg en 5 mois quand j’ai quitté le domicile familial. Et puis après, je suis devenue boulimique vomitive. Aujourd’hui, je suis voluptueuse mais mince. Mon parcours n’est donc pas tout à fait comme le tien, mais il m’a fallu un travail se comptant en années pour apprendre à m’aimer suffisamment pour ne plus me faire de mal. L’envie de plaire aussi. Et c’est un cercle vertueux. Quand on a confiance en soi > on plait > quand on plait, on a confiance en soi et on s’affine.

  2. Rien ne dit qu’en mangeant mieux et en faisant du sport tu vas maigrir (c’est juste une croyance populaire). Hors maladie, la prise de poids est très souvent due à un mal être. C’est là-dessus qu’il faut travailler en premier, même si ça peut être compliqué. Pour le fait que tu sois facilement essoufflée, ça peut être de l’anxiété ; ça m’arrive aussi, parfois même sans bouger, juste en étant allongée dans mon lit. T’as pas été chez le médecin pour ton nez bouché ?

    1. J’y étais une fois et j’ai racheté de l’eau salée mais ça ne m’a rien fait…
      Je ne suis pas sûre que ça soit de l’anxiété, chez moi c’est intérieur.
      Le mal-être je ne sais pas, je ne suis pas stressée en ce moment. Peut-être que je maigrirai quand j’aurais enfin un job !

  3. J’aime beaucoup ton blog. Un plaisir de venir flâner sur tes pages. Une belle découverte et un blog très intéressant. Je reviendrai m’y poser. N’hésite pas à visiter mon univers. A bientôt.

Laisser un commentaire