Mais oui, j’ai des rêves!


Ma liiiiife / mercredi, septembre 12th, 2018

Je me rappelle à 15 ans, j’avais une volonté de fer que rien ne pouvait ébranler. J’étais rêveuse, idéaliste, mes rêves n’avaient aucune limite et c’est bien ça qui m’a fait tenir face à la violence d’un père pervers narcissique et face à une mère apathique dépressive et handicapée mentale.

Mes rêves maintenant sont plus terre-à-terre. Je rêve d’avoir une famille, de pouvoir élever des enfants comme je l’entends. Mon homosexualité et mon syndrome des ovaires polykistiques sont un frein mais je crois fermement en mes chances d’avoir des enfants. L’adoption, ma femme qui les portera, il existe toujours des solutions!

Je rêve aussi d’habiter en Alsace ou dans un autre patelin près de chez moi pour bosser en Suisse et acquérir ensuite une maison (rien que ça !). Pour travailler en Suisse, il faut le permis et j’espère sincèrement l’avoir cette année. Je mets mon angoisse de côté et je fais de la visualisation pour y arriver.

Ce qui n’est pas simple, c’est d’avoir des barrières, les reconnaître mais ne pas savoir comment aller au-delà. Comprendre comment me détacher du cercle familial ? Comment vivre la vie que je veux réellement ? Et je n’ai pu la niaque que j’avais avant, je me suis assagie. Mes rêves sont devenus plus terre-à-terre mais plus réalisable également. Je crois aussi que je me contente un peu plus de ce que j’ai.

PS : Je sais que je mets dix fois plus de temps que les autres pour y arriver (ça a toujours été comme ça) et je vais y ARRIVER!

Rendez-vous sur Hellocoton !

4 réponses à « Mais oui, j’ai des rêves! »

Laisser un commentaire