Ma liiiiife

Vivre avec la maladie.

Ces deux derniers jours ont été éprouvants psychiquement. J’avais de fortes envies suicidaires. L’envie était plus forte que l’idée de rester en vie. Je suis donc allée aux urgences psychiatriques où j’ai été entendue et où des solutions m’ont été proposées dont une; qu’une infirmière à domicile vienne me donner mes médicaments.

C’est compliqué de se dire que je suis malade et qu’il faut que je fasse avec la maladie. J’ai 25 ans et j’ai l’impression de ne pas vivre réellement. Je sais qu’il faut voir le positif mais ça n’a pas été facile de le voir. Heureusement que j’ai dormi chez mon père pendant deux jours.

On devrait dire aux personnes atteintes de soucis psychiatriques de ne pas vivre seule, l’entourage fait beaucoup et permet de ne pas ruminer. Je pense aussi que le travail aide beaucoup à condition qu’il ne soit pas source de stress. J’ai mon rendez-vous pôle emploi dans plus d’un mois !

Ce qui me laisse le temps de ruminer ma reconversion. Je pense à animatrice mais je ne sais pas si psychiquement je suis capable de tenir. Je pense aussi à vendeuse. Parfois je me dis que je ne pourrai pas travailler comme ma maman et qu’il me reste à demander l’invalidité.

J’ai basculé pendant deux jours car penser au travail est une source de stress. Composer avec des nouvelles données dans sa vie n’est pas facile. Le plus simple est de voir un jour par un jour. J’espère quand même pouvoir avoir des enfants et une femme…

Rendez-vous sur Hellocoton !

8 réflexions au sujet de “Vivre avec la maladie.”

  1. Prend ton temps; si la dépression se soignait en claquant des doigts, je t’offre un prix Nobel de la médecine… Prend les choses une par une et tu verra ça ira. Commence d’abord par t’occuper de toi je pense que c’est le plis important 🙂 Gros bisous dans ta face.

  2. Hello ma belle !
    Je crois que tu t’en demandes beaucoup trop. Ne brusque pas les choses. Cette maladie ne se soigne pas en 2 minutes c’est long mais aussi je pense très enrichissant car après avoir fait tout ce travail pour aller mieux tu te connaîtras mieux que personne.
    Pour ton avenir pro, prends ce qu’on te donne à ton rdv pôle emploi (beaucoup trop loin haha) et vois de quoi tu es capable. Comme tu dis tu es jeune et à 25 ans on est pas obligée de choisir un métier pour toute notre vie.
    Je crois aussi qu’il est très important d’etre entouré mais aussi important de trouver sa place face à soi même.
    Ne baisse pas les bras avec le temps tu y arriveras, tu es déjà beaucoup plus forte que tu ne veux le penser. Aller aux urgences au lieu de céder est déjà un pas énorme.
    Courage 😘

    1. Wahou merci pour ce commentaire hyper réconfortant! Tu as peut-être raison je m’en demande trop mais j’aimerai déjà retravailler !

      Merci 😘

  3. Ne pas vivre seul quand on a des problèmes psy ça dépend des personnes. Je pense que tu te mets trop la pression, à te demander si tu vas réussir tel ou tel métier. Je ne sais pas si tu as le droit au chômage ou au RSA, mais si tel est le cas, peut-être devrais-tu t’accorder deux ou trois mois à t’occuper de toi, à éviter de penser que tu devrais travailler ou faire une formation. Il est très difficile de régler ses problèmes psy – surtout quand on est mal entouré – et en même temps de chercher sa voie. Si tu as un peu d’argent de côté, tu pourrais te prévoir un petit week-end, histoire de changer d’air, à Strasbourg par exemple. Pas besoin d’aller bien loin pour se changer les idées. Voire même essayer de revoir tes amis.

    1. C’est une très bonne idée, tu as raison ! ^^ Bah là j’ai le droit au chômage, j’attends mon allocation. Je t’avoue que j’ai trop de temps pour moi, je fais vite le tour de chez moi

  4. Bien sur que tu y arriveras 🙂 Si l’envie est là alors la graine est semée. Et je sais que tu vas l’arroser. 🙂 En t’occupant de toi comme tu le fais. En t’écoutant. Et en en parlant. Et oui être entouré aide beaucoup. Pour ma part, je ne peux vivre sans les autres. J’ai trop besoin de contact. Bon courage ma belle ! Je pense à toi

Laisser un commentaire