Apparemment, je suis hypersensible et empathique, bah, voyons !

Apparemment, je suis hypersensible et empathique, bah, voyons !

basic licorne

Je vous avais écrit il y a quelques temps que j’étais émotive. Vous allez trouver ça curieux mais émotive pour moi signifiait simplement se mettre en colère dès qu’il y a un point sensible de touché et n’était pas un synonyme d’hypersensible.

Les définitions que j’ai lu et relu ne me correspondent absolument pas. Je ne me sens pas sensible aux moindres choses, je n’ai pas spécialement envie de pleurer de joie. Je ne suis pas quelqu’un de compatissante du tout. Et je trouve ça un peu prétentieux et vantard de me qualifier “d’hypersensible”, j’ai l’impression que c’est un peu le nouveau mot à la mode.

Mais j’ai vu avec ma psychologue, qu’apparemment, je l’étais. Et que j’étais également douée d’empathie. En fait c’est comme tout, il n’existe pas un type précis et normé d’hypersensible. Moi, je fais attention à des détails dont tout le monde se fiche. Alors je ne parle de détails vestimentaires ou autre (se serait plutôt le contraire) mais plutôt des détails comme un changement d’écriture par message, une réaction qui ne correspond pas à la parole dite. Je suis plutôt dans l’analyse des réactions.

flower aquarelle

Des choses qui ne paraissent pas graves pour les autres le sont pour moi, voilà pourquoi j’ai fait énormément de ménage dans ma vie cette année.

Et je suis une vraie éponge émotionnelle, j’absorbe les ondes autour de moi. Si vous êtes à forte charge négative, je le serai aussi et si vous êtes très positives, vous allez me donner la pêche.

Je me suis inscrite à un groupe également sur les hypersensibles et j’ai appris justement que l’empathie pouvait être l’absorption des ondes et qu’il fallait que je commence à distinguer ces ondes-là de ce que je suis vraiment.

paysage

L’empathie m’a permis dans une situation de “bloquer” la colère qui montait en moi pour tenter de résoudre une situation conflictuelle et je suis plutôt fière de moi car avant j’aurais pété un plomb. J’ai su me mettre à la place de la personne et c’est plutôt un exploit pour moi.

En discutant avec une personne, j’ai appris également qu’on bloquait aussi ses émotions. Je m’explique, je ne me considère pas comme hypersensible ou empathique car je considère très peu de gens à la base. Je m’apitoie pas sur les gens et je vais même plutôt être insensible quand je constate que la personne est au même point depuis des années.

Mais j’arrive à comprendre des situations du type: cette personne est totalement désaxée et c’est dû à son histoire sans pour autant être dans l’empathie. Je suis aussi quelqu’un d’assez protectrice et ait le sens du détail.

fly

J’apprécie la beauté dans la nature. Je dirai que le premier point pour distinguer si vous êtes hypersensibles ou non, c’est de remarquer si vos réactions sont trop “excessives” ou pas.

On ne guérit pas de l’hypersensibilité ou de l’empathie (et c’est dommage haha) mais on peut apprendre à vivre avec. T’as des hypersensibles dans ton entourage ?

Une réflexion sur “Apparemment, je suis hypersensible et empathique, bah, voyons !

  1. Héhé on n’en guérit pas parce que ce n’est pas une maladie, en continuant le travail que tu fais sur toi tu vas apprendre à t’en servir.
    Tu t’en serviras comme d’un outil et ce n’est plus elle qui te contrôlera (nan mais ho!)
    Tu verras c’est un véritable don, à toi de voir ensuite ce que tu voudras en faire…
    Bisous

  2. C’est marrant que je lis ce que tu écris je m’y retrouve… à 100% Je suis pas du genre à péter des plombs pour tout et pleurer comme une madeleine, mais oui, je vois les changements de réactions des gens, j’ observe des différences que les autres ne voient pas. Maintenant ça ne fonctionne pas à tout les coups. En revanche je suis très douée pour planquer mes émotions et faire comme si tout allait bien, voir carrément annulé une émotion pour me mettre à la place de l’autre.

    comme toi les gens qui stagne pendant des années m’exaspère: j’ai envie de les secouer, le leur dire de se sortir les doigts du cul et d’avancer!

    J’ai pas l’impression d’être hypersensible mais je me retrouve dans ce que tu écris. Pour moi ce ne sont pas des maladies ni des tares mais des valeurs qui commencent à faire défauts à l’humanité. C’est comme la gentillesse (la vraie) qui passe pour une grosse faiblesse alors que c’est un véritable atout 🙂

    Niveau empathie, c’est la tristesse que je ressens le plus des gens car c’est le sentiment qu’on essaye le plus souvent de masquer. Avec moi ça ne fonctionne pas. Si je n’ai aucun problème avec les enterrements, les décès ou la mort (je suis très cartésienne à ce sujet: on nait et on meurt tel est la vie et on y passera tous, point final) j’ai beaucoup de mal à rendre visite ou à assister à des cérémonies: la tristesse des gens me poignarde vraiment le cœur. et c’est bien difficile de maitriser cela.

  3. Moi aussi je suis hypersensible, une vraie éponge à émotions comme tu dis. Pour moi, c’est en fonction des personnes avec qui je suis, pas forcément si j’estime la personne. Par exemple, ça peut être un collègue dont je ne suis pas proche, mais si on travaille côte à côte je vais ressentir ses émotions. Par contre, j’éprouve rarement de la joie. Mais je peux me mettre en colère très vite. Ce n’est plus les grosses colères que je faisais il y a quelques années où je claquais les portes (même si ça m’arrive parfois encore, c’est plus rare).

    Pour le côté empathique je l’ai aussi mais c’est pas forcément une bonne chose : si la personne est triste, je le serai aussi donc j’aurai dû mal à lui remonter le moral. De même que si j’ai pas le moral je vais avoir beaucoup de mal à remonter la pente. En début d’année, j’ai même réussi à être déprimée par internet : enfin, je parlais à un mec sur le net, il me racontait une partie très triste de sa vie, et ça m’a complètement déprimée.

    Le plus dur, c’est pas vraiment de vivre avec, mais de faire comprendre aux autres que nos réactions sont liées à l’hypersensibilité. Et qu’actuellement on a d’autres problèmes plus importants à gérer que nos émotions.

  4. hello
    à te lire on dirait que c’est une “faiblesse” ou un “problème” d’être hypersensible (enfin c’est que je crois comprendre mais je me trompe peut être), le tout c’est de bien se connaître, dans le fond je pense que ça demande plus de courage d’être sensible et généreux qu’imperméable et froid au monde qui nous entoure
    belle journée à toi

  5. Paraît-il que je le suis !

    Chez moi, ça se traduit par une empathie extrême. Si tu es en face de moi, je saurai si à ce moment même, tu es heureuse ou pas, et automatiquement, ça aura un impact sur moi. Comme si je me “branchais” sur le canal de l’autre en permanence, et que j’étais capable de comprendre intuitivement ce qu’il ressent. Parait qu’il est très mauvais pour nous d’être entouré.e.s de personnes toxiques !

    Oui, je suis capable de pleurer de joie pour “rien”, à des moments ou il ne se passe “rien”. Mais je suis aussi capable d’être profondément en colère et de ne pas pouvoir toujours réguler mes réactions. Je prends les choses (surtout ce qui me semble être une critique ou une remise en cause de mes valeurs) très à coeur.

    En gros, je parais stable mais je suis un vrai yoyo émotionnel !

    L’une de mes amies l’est aussi, et chez elle, c’est d’autant plus marqué qu’elle n’arrive pas à gérer la colère. Une petite chose la fait littéralement exploser, pleurer de colère, elle ne contrôle pas, elle devient toute rouge, pleure et crie. Et finit pas s’isoler parce qu’elle a honte de ses réactions (elle passe souvent pour une folle).

    En réalité, je suis très heureuse d’être comme ça. Rare sont les fois où ça m’a posé des problèmes, au contraire, ça me réussit plutôt. Ma compréhension de l’autre fait de moi une personne que les gens apprécient. Je suis souvent l’oreille attentive. Mais parfois, je dois dire non pour me préserver.

    On n’en guérit pas parce que ce n’est pas une maladie :). C’est une superbe faculté ! Dis-toi que grâce à ça, tu es capable de choses extraordinaires ! Ton univers intérieur est très riche, tu es une fontaine de vie. Il faut juste réussir à la faire couler de la bonne manière :).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *