J’ai envie de fuir.

J’ai envie de fuir.

J’ai envie de fuir.

De me retrouver à Bali.

De voir des bouddhistes, des chamanes et des mages.

J’ai envie de fuir.

De faire la Grèce en bateau.

J’ai envie de déménager.

De partir en quête…

D’une chérie, d’un travail mais surtout de moi-même.

J’ai envie d’explorer, de découvrir, de parcourir.

J’ai envie de sortir de cette apnée qu’est le quotidien.

Par enfin, respirer, m’envoler et m’épanouir.

Rendez-vous sur Hellocoton !
J’ai hâte de travailler.

J’ai hâte de travailler.

J’ai hâte de travailler.

De faire un métier qui me préservera;

Du stress, des gens.

J’ai hâte de faire un métier;

Pour avoir des projets;

Acheter une maison,

Voyager dans la France entière;

Mais aussi à l’étranger.

J’ai hâte d’avoir des horaires fixes,

De rentrer chez moi et de vaquer à mes occupations,

J’ai hâte de raconter mes journées à ma future femme,

Qu’on puisse partager sur des collègues,

Qu’on en invite certains à manger,

J’ai hâte de ne pas avoir hâte d’être lundi,

J’ai hâte d’avoir hâte d’être en vacances,

J’ai hâte de sortir de la précarité!

J’y crois, je vais y arriver !

Je ne sais pas encore quelle est ma voie,

Et ce pourquoi je suis faite,

Mais je ne doute pas que la vie m’apportera cette réponse

En temps voulu.

Rendez-vous sur Hellocoton !
Ce que la vie a à offrir.

Ce que la vie a à offrir.

La vie n’est pas toujours ce qu’on souhaiterait.

Mais je crois que la vie nous enseigne à danser sous la pluie.

On apprend d’abord à marcher, on apprend à chanter seule.

Mais en vérité tout dépend des pas que l’on fait.

Comment on les articule avec la danse qu’est la vie.

Il faut apprendre que la vie n’est pas notre ennemie.

Que plutôt de la combattre, il faut danser à son rythme.

Avant, je ne comprenais pas.

Avant je combattais la vie.

J’apprends à accepter et à danser à son rythme.

Il faut apprendre à voir les épreuves de la vie non pas comme une punition mais un enseignement.

Sur quoi combats-tu actuellement ?

Poses-toi la question de savoir ce que la vie a à t’enseigner ?

J’ai compris que la vie avait à m’enseigner le bonheur dans le malheur.

La félicité dans les petits instants de la vie.

Rendez-vous sur Hellocoton !
J’ai survécu.

J’ai survécu.

J’ai survécu à la violence physique.

J’ai survécu à la violence psychologique.

J’ai survécu à une mère qui n’a jamais bougé.

J’ai survécu à une amitié brisée avec mon âme soeur.

J’ai survécu à une autre amitié brisée avec mon ancienne meilleure amie.

J’ai survécu à une tentative de suicide.

J’ai survécu à deux dépressions.

Et toi tu as survécu à quoi ?

Quelle est ta particularité ?

Nous vivons tous sur terre pour avoir des missions de vie.

Quelle est la tienne ?

Pourquoi tu te bats ?

Qu’est-ce qui te fait te lever le matin ?

Je suis forte. Tu l’es aussi.

Notre passé nous a construit, l’avenir est façonné.

Pourquoi serait-il moins brillant que nous l’espérons ?

Ne jamais cesser de rêver et surtout ne jamais cesser d’y croire.

Regarde le présent et souris, ta nouvelle vie commence dès maintenant.

Rendez-vous sur Hellocoton !
La lecture et moi.

La lecture et moi.

J’ai commandé 5 livres sur Amazon. Avant j’étais une grande lectrice et je lisais 6 livres par mois (merci la bibliothèque!) et je dois dire que j’adorais ça. Découvrir des aventures d’Ewilan, d’un détective dont j’ai oublié le nom et d’autres bouquins qui m’ont plus ou moins marqué.

Quand j’étais adolescente, j’ai commencé à lire le journal et ça a accru mon ambition d’être journaliste. Je rêvais d’écrire dans la rubrique culture du Parisien comme Aude Dassonville. A 15 ans, j’ai connu les skyblogs et se fût petit à petit la fin des livres et moi.

Je ne renie pas que c’est important voir primordial de lire. J’ai un très bon niveau en orthographe grâce aux livres que j’ai lu durant toute mon enfance. C’est une source d’inspiration et d’imagination sans borne de lire ! Je dévorais les Harry Potter et les Journal d’une princesse mais forcé de constater que l’ordinateur a surpassé les livres dans mon petit coeur. Et vous, quelle est votre rapport à la lecture?

Rendez-vous sur Hellocoton !
La solitude sous le prisme de la société.

La solitude sous le prisme de la société.

beau ciel

J’ai passé Noël toute seule et beaucoup de personnes seraient compatissantes en se croyant bienveillantes mais pourquoi ? C’est vrai que l’être humain est profondément un être sociable mais n’oublions pas que l’être humain est aussi vecteur d’énergies et certains ont beaucoup de négatives.

N’oublions pas non plus, que nous ne sommes pas libres. Qu’on le veuille ou non. Ce n’est pas le cas. Nous sommes influencés par notre entourage, par l’histoire que nous avons, par le milieu dont nous provenons.

20170925_192514

C’est pourquoi il est important lorsque nous grandissons de bien choisir qui nous entourent. Pour notre épanouissement et notre bien-être. La transmission d’énergie se fait entre les êtres. Parfois nous sommes tellement enracinés dans un fonctionnement que nous ne nous rendons pas compte des gens qui nous tirent vers le bas par leur comportement ou leur négativité (et je ne parle pas ici de personnes ponctuellement négatives suite à un événement, j’évoque ici véritablement les « pompeurs d’énergie » .

Parfois, cependant, nous arrivons à prendre conscience de certaines choses et nous extraire de notre environnement et nous comprenons que l’important n’est pas d’être entourée mais d’apprendre à être bien avec soi-même et d’avoir seulement quelques personnes qui fleurissent notre jardin personnel. N’hésitez pas à me parler de votre rapport à la solitude. Bonne journée 🙂.

Rendez-vous sur Hellocoton !
Qu’est-ce que l’Art ?

Qu’est-ce que l’Art ?

marseille cours

A Strasbourg la Jolie, je suis allée au Musée des Beaux-Arts et j’ai été fascinée par les tableaux représentées diverses images de la Bible, de Saints dont je ne connaissais même pas l’existence (si je peux m’exprimer ainsi). L’Art me parle alors que je n’ai aucune connaissance sur celui-ci. Je ne saurai expliquée quelle est la substance d’un courant et pourquoi il est arrivé jusqu’à nous. Je sais simplement que l’Art touche quelque chose d’intime en moi. A l’exposition des Beaux-Arts, j’ai été touchée par le réalisme, le détail des traits, la beauté dans la nudité. J’aime le Beau dans l’Art. J’aime les natures mortes. Je pense que l’Art peut toucher n’importe quelle personne car l’Art parle de l’Humanité dans son entièreté, dans sa singularité et sa complexité.

Photo : Dans les Rues de Marseille, au Cours Julien

Rendez-vous sur Hellocoton !
Strasbourg, celle ville de cœur.

Strasbourg, celle ville de cœur.

stras

Je rentre de Strasbourg. Moi qui n’est aucune mémoire, cette ville me rappelle tant de souvenirs. Cette jeune femme que j’étais à 18 ans. Pleine de certitudes. Strasbourg est pour moi synonyme de liberté, d’émancipation, de quête d’identité. 6 ans après mon année d’étudiante dans cette merveilleuse ville, je peux dire que je commence à peine me connaître. La vie, n’est-elle pas un long apprentissage de soi ? Beaucoup de personnes n’aiment pas les grandes villes mais j’aime cet anonymat. Ces personnes que l’on effleure sans connaître. Ces magasins qui n’existent même pas où je réside. Cette immensité qui nous ôte nos chaînes passées. Cette civilisation, cet élan passionné. Je crois profondément que tout n’est que destinée et j’espère que la mienne me ramènera à cette ville.

Rendez-vous sur Hellocoton !