La solitude sous le prisme de la société.

La solitude sous le prisme de la société.

beau ciel

J’ai passé Noël toute seule et beaucoup de personnes seraient compatissantes en se croyant bienveillantes mais pourquoi ? C’est vrai que l’être humain est profondément un être sociable mais n’oublions pas que l’être humain est aussi vecteur d’énergies et certains ont beaucoup de négatives.

N’oublions pas non plus, que nous ne sommes pas libres. Qu’on le veuille ou non. Ce n’est pas le cas. Nous sommes influencés par notre entourage, par l’histoire que nous avons, par le milieu dont nous provenons.

20170925_192514

C’est pourquoi il est important lorsque nous grandissons de bien choisir qui nous entourent. Pour notre épanouissement et notre bien-être. La transmission d’énergie se fait entre les êtres. Parfois nous sommes tellement enracinés dans un fonctionnement que nous ne nous rendons pas compte des gens qui nous tirent vers le bas par leur comportement ou leur négativité (et je ne parle pas ici de personnes ponctuellement négatives suite à un événement, j’évoque ici véritablement les « pompeurs d’énergie » .

Parfois, cependant, nous arrivons à prendre conscience de certaines choses et nous extraire de notre environnement et nous comprenons que l’important n’est pas d’être entourée mais d’apprendre à être bien avec soi-même et d’avoir seulement quelques personnes qui fleurissent notre jardin personnel. N’hésitez pas à me parler de votre rapport à la solitude. Bonne journée 🙂.

Rendez-vous sur Hellocoton !
Qu’est-ce que l’Art ?

Qu’est-ce que l’Art ?

marseille cours

A Strasbourg la Jolie, je suis allée au Musée des Beaux-Arts et j’ai été fascinée par les tableaux représentées diverses images de la Bible, de Saints dont je ne connaissais même pas l’existence (si je peux m’exprimer ainsi). L’Art me parle alors que je n’ai aucune connaissance sur celui-ci. Je ne saurai expliquée quelle est la substance d’un courant et pourquoi il est arrivé jusqu’à nous. Je sais simplement que l’Art touche quelque chose d’intime en moi. A l’exposition des Beaux-Arts, j’ai été touchée par le réalisme, le détail des traits, la beauté dans la nudité. J’aime le Beau dans l’Art. J’aime les natures mortes. Je pense que l’Art peut toucher n’importe quelle personne car l’Art parle de l’Humanité dans son entièreté, dans sa singularité et sa complexité.

Photo : Dans les Rues de Marseille, au Cours Julien

Rendez-vous sur Hellocoton !
Strasbourg, celle ville de cœur.

Strasbourg, celle ville de cœur.

stras

Je rentre de Strasbourg. Moi qui n’est aucune mémoire, cette ville me rappelle tant de souvenirs. Cette jeune femme que j’étais à 18 ans. Pleine de certitudes. Strasbourg est pour moi synonyme de liberté, d’émancipation, de quête d’identité. 6 ans après mon année d’étudiante dans cette merveilleuse ville, je peux dire que je commence à peine me connaître. La vie, n’est-elle pas un long apprentissage de soi ? Beaucoup de personnes n’aiment pas les grandes villes mais j’aime cet anonymat. Ces personnes que l’on effleure sans connaître. Ces magasins qui n’existent même pas où je réside. Cette immensité qui nous ôte nos chaînes passées. Cette civilisation, cet élan passionné. Je crois profondément que tout n’est que destinée et j’espère que la mienne me ramènera à cette ville.

Rendez-vous sur Hellocoton !