La surprise.

La surprise.

Sans déconner une vraie girouette, je suis reboostée par ma conseillère du bilan de compétences. Je répands mon CV partout. J’ai même postulé à Strasbourg pour une formation. Eux, il place les gens dans les entreprises.

Et une école a repris contact avec moi pour entrer dans la formation gestion de la PME parce qu’ils ont des offres. Et j’ai dit oui. Ah et j’ai eu rendez-vous avec une conseillère cap emploi.

Quelle grande surprise ! J’étais dans le monde de l’absurde… Alors déjà plusieurs conseillers m’ont répété que cap emploi avait des offres d’emplois. J’ai donc expliqué que j’avais un handicap psychique, que mon chômage se terminait fin octobre, que je devais avoir un travail urgemment dans les RH en alternance ou dans la vente .

Alors elle m’a dit que de toute façon l’accompagnement ne commencerait pas avant octobre, que dans tous les cas, on me ferait une prescription pour déterminer les bords de mon handicap.

Je rappelle que j’ai déjà une prescription pour trouver un métier qui prend en compte mon handicap mais elle m’a dit que ma prescription actuelle n’est pas adaptée xD.

Elle a commencé à me poser des questions sur mes conditions de vie, si ma famille était là, si je pratiquais un sport. Sur le coup avec ma naïveté, j’ai répondu sincèrement mais bordel c’est quoi cet interrogatoire ???

Je suis là pour le travail !!!! Et le top du top, c’est quand elle m’a amené à l’ascenseur et qu’elle m’a dit : “je vous raccompagne ? Il y a des personnes qui ont peur en ascenseur”. Mais si j’avais peur, j’aurais pris l’escalier!!!

Je ne suis pas une gamine, je me suis sentie infantilisée voir humiliée. Je veux dire son discours était mielleux, enfin on voyait qu’elle n’était pas là pour m’accompagner efficacement contrairement à la conseillère du bilan mais juste pour se donner bonne conscience.

Au lieu d’apporter des solutions comme ma dernière conseillère, elle m’enfonçait dans mon handicap. Donc comme vous vous en doutez, j’ai décliné l’accompagnement cap emploi. Ma conseillère pôle emploi n’est pas parfaite mais elle fait les choses.

Rendez-vous sur Hellocoton !
La connerie.

La connerie.

J’ai annulé le rendez-vous pour l’usine… parce que j’ai cru que j’avais un autre rendez-vous en même temps alors qu’en fait… le rendez-vous est demain. Du grand art.

J’ai postulé à des boulots de vendeuse en contrat de professionnalisation. J’aimerais bien demander à être dans des entreprises d’insertion mais on va me dire atttteeendre le bilan du bilan de compétences. En gros, il faut un papier de pôle emploi.

Mais Pôle Emploi casse les couilles. Il fauuuut attttendre le bilan. Il y a plus de soooous pour des formations. Vous servez à quoi ? En plus ma conseillère du bilan (vous suivez toujours ?) m’a pris l’exemple d’une femme battue qui, au lieu d’avoir son job, devait attendre de faire un stage pour confirmer son projet !

Ça, c’est signé cap emploi. Franchement comment on peut faire ça ???? Ils sont tarés. C’est typiquement la bureaucratie française dans son absurdité. Ça m’énerve. Tu veux t’en sortir et on te sert “on va attendre”. Bien sûr que tu peux attendre avec ton putain de CDI et tes 35h !!!! Cet article n’est pas clair, mais vous avez l’habitude.

Rendez-vous sur Hellocoton !
Toujours août.

Toujours août.

Lundi j’ai des tests pour rentrer chez à l’usine. Je suis sûre que je ne vais pas les avoir. Parce que je ne suis pas coordonnée, parce que je vais lentement et que je ne suis pas sportive (je dis ça pour les gestes répétitifs).

Pourquoi les faire ? Parce que si je suis prise, ça sera un nouveau défi pour moi. Ça me permettra de reprendre confiance en moi. Et si je ne suis pas prise, au moins je me serai bougée.

A la base, j’ai postulé pour une formation CACES 2 et 3 mais bon. Je ne peux pas me permettre de faire la fine bouche. Puis si vraiment je n’arrive pas à changer de secteur, j’aimerais travailler en Suisse.

Même si on est traité de sale gaulois qui vient piquer le travail. La paie compte. Je n’ai plus d’apriori. Je me dis que de toute façon le destin fera son œuvre.

Sinon je regarde en ce moment la Casa de papel et franchement je m’attendais à quelque chose de plus hard. C’est vachement gentillet et à chaque fois qu’on croit qu’il y aura un meurtre, bah non. J’en suis à la saison 1 épisode 10. Je suis un peu déçue en fait mais bon !

Rendez-vous sur Hellocoton !
Bilan psychologique.

Bilan psychologique.

Aujourd’hui j’ai vu ma psychologue cognitive. Donc pour résumer je suis bien borderline, avec de la dépression.

Je vois les choses sous un œil pessimiste (moi qui pensait avoir fait du chemin…) et en fait je n’ai aucune estime de moi ce qui fait que je renonce aux choses avant même d’avoir commencé car je ne m’en sens pas capable.

Et je suis très dure avec moi-même. Ça participe à ma mauvaise gestion des choses. Il faut aussi que je parle à mon enfant intérieur car je n’ai pas guéri.

Et à chaque fois que j’ai une colère c’est par peur de me faire taper car les choses ne sont pas faites assez vite. Bon je pense qu’on a parlé de certaines colères seulement.

Par ailleurs ma psy estime qu’il n’y a pas de grande impulsivité genre balancer de la vaisselle dans l’évier, pour elle, ce n’est pas grave.

Apparemment non plus elle ne voit pas de grande impulsivité. Elle voit que je n’aime pas les tâches répétitives et que je déteste la solitude. Je cache certaines émotions à moi-même. Je dois dire que c’est vrai. Je me reconnais totalement.

J’ai compris pourquoi je laissais passer des opportunités. Pas parce que je me souciais de ma maladie. Parce que je ne m’en sens pas capable. Parce que je suis nulle. Bon bah plus qu’à se bouger les fesses !

Comme je ne vais sûrement pas trouver d’alternance, j’ai décidé de postuler à des jobs d’employé libre-service en attendant. Du coup la psy m’a dit que travailler m’aiderait à reprendre confiance en moi.

Rendez-vous sur Hellocoton !
Des bas.

Des bas.

Je n’y crois plus. Ma conseillère est optimiste mais il me reste 3 semaines pour trouver une alternance.

Je vous ai dit que j’ai vu les profils d’étudiants de l’école qui cherchent une alternance ? Il y a de tous les âges. J’en ai déjà parlé mais je n’ai plus cette niaque qui me caractérisait à d’adolescence.

Je me saoûle moi-même !!!! A croire que j’ai pris l’habitude de tout rater ! Je sais que c’est faux mais je trouve que les autres personnes ont la vie facile. Chacun ses combats mais j’aimerais avoir le minimum comme un travail. Bref.

Rendez-vous sur Hellocoton !
Août 2019.

Août 2019.

Je crois que j’ai été trop gourmande. A refuser tous les entretiens que j’ai eu durant ma vie. J’ai été totalement dominée par la peur.

J’étais dans l’excitation durant quelques jours comme d’habitude pour la licence RH. Et puis hier une conseillère m’a ramené à la réalité “il vous faut trouver une entreprise d’accueil” – “mais l’école nous aide” – “ah non vous devez trouver un employeur pour être acceptée”.

Je m’y prends franchement au dernier moment. C’est déconcertant à quel point je peux être naïve. En plus mes journées sont comme d’habitude vite même si j’essaye de les combler comme je peux. On verra.

Rendez-vous sur Hellocoton !
L’ex ex ex euh… ex

L’ex ex ex euh… ex

Je ne sais pas comment elle a fait mais avec mon deuxième compte instagram, elle m’a retrouvé. Mon ex.

Vous savez celle qui habite à des kilomètres et c’est un euphémisme. Celle qui m’a montré son poing un jour sur skype. Celle qui a déjà tapé sa nana. Enfin son autre ex.

Au début elle m’a dit qu’on parlait et qu’on s’en fichait l’une de l’autre. Ambiance. Puis elle m’a avoué hier soir que ces sentiments n’avaient pas changé.

J’aime toujours mon ex (pas elle, la dernière) et je ne suis absolument pas prête à me remettre en couple. Je lui ai dit.

D’un côté j’admire son acharnement mais d’un autre côté je me dis qu’elle se fout de ma gueule.

Je l’ai déjà vu plusieurs fois sur skype donc non ce n’est pas un fake. Mais bordel comment tu peux être à fond sur une nana qui te bloque tout le temps et qui habite à des milliers de kilomètres ?

Elle m’a même dit que 2 ans elle aura assez économisé et pourra partir en Allemagne. Soyons d’accord, attendre deux ans dans une relation à distance… je n’y crois pas.

Franchement je ne sais pas pourquoi elle apparaît toujours dans ma vie. Même si je suis contente de lui parler. Bref mon ex est revenue.

Rendez-vous sur Hellocoton !
Alors, quel est ton métier ?

Alors, quel est ton métier ?

Je n’ai pas eu le job de femme de ménage. Honnêtement c’est un soulagement. Les raisons évoquées sont celles de l’entretien, pas de formation, pas de compétences.

Honnêtement elles avaient ma candidature alors pourquoi m’avoir convoqué ? Sinon, ma conseillère du CIBC trouve que le métier dans les RH me correspond.

Quelque part ca me réconforte et me nourrit : “je suis capable de ça !”. Mais d’un autre côté j’ai vraiment peur d’échouer. Et je me dis est-ce que c’est adapté à mon handicap ?

Ma conseillère est aussi là pour évoluer mon handicap mais j’ai peur. J’ai toujours peur de ne pas être “assez” mais d’être trop… trop handicapée, trop sensible, trop énervée, trop impulsive.

Arriverai-je un jour à m’insérer ou suis-je condamnée à l’errance professionnelle ?

Rendez-vous sur Hellocoton !
Ma vie en juillet 2019.

Ma vie en juillet 2019.

Bonne nouvelle dans ma vie. Je dois avoir des semelles compensées à cause de mes chevilles qui partent en couille.

Et je dois prendre rendez-vous avec un angiologue. Pour avoir des bas de contention. Surtout pour confirmer que je vais de la rétention d’eau au niveau des chevilles.

Vieille avant l’heure. J’ai conscience que je me plains tout le temps en ce moment qu’on a qu’une vie et bref tu connais le refrain.

Sinon aujourd’hui j’ai ouvert un instagram, je veux tester un nouveau format, donner mon avis, avoir des interactions avec les gens.

Je ne sais pas si je vais le laisser. Par contre c’est un truc très artisanal. Ne t’attends pas à voir un truc de mannequins. Mon Instagram c’est donc leonie_sjb (Léonie Saint-Jean bloggeuse, le leonie_sj étant déjà pris !).

Rendez-vous sur Hellocoton !
Pensée de juillet.

Pensée de juillet.

Je suis à la marge. Ma petite sœur de 17 ans (putain 17) veut être footballeuse ou professeure. Mon frère de 21 ans attend ses résultats d’écoles d’ingénieurs. Ma sœur de 24 ans est assistante commerciale à Londres.

Je ne dis pas que je voulais que mes frères et sœurs échouent… mais je suis la seule que ça atteint. Je suis la seule qui ne soit pas insérée socialement.

On dit toujours que les aînées suivent le modèle parental. C’est vrai. Ma vie est une succession d’échecs. Bien sûr je sais que c’est faux mais… mais.

Voyez ce n’était pas comme si j’avais toujours été à la marge (bon quelque part si) mais je n’ai jamais redoublé, je ne me droguais pas, je n’étais pas alcoolique… J’étais destinée à l’avoir mon putain de master !!!!!

Le tout est maintenant de composer avec le reste. C’est vraiment injuste après tout ce que j’ai supporté. Toutes ses années, toutes ses épreuves.

Supporter les insultes, les humiliations, les brusques crises de nerfs. Les cris. Les disputes. Pourquoi supporter tout ça… pour ça ?

Rendez-vous sur Hellocoton !