27.02.2020

27.02.2020

Mon CDI a été confirmé. Je suis très contente. Je vais pouvoir concrétiser mes projets. Des bisous.

Rendez-vous sur Hellocoton !
Je ne sais plus quelle date on est.

Je ne sais plus quelle date on est.

Deux mois avec ma meuf. En s’étant vu une fois, je ne sais pas si ça compte. C’est une masculine donc forcément il y a un jeu de pouvoir inconscient. Et depuis 2 jours elle l’a.

Et je sais que je suis frustrée que par des réactions qu’elle n’avait. Donc j’essaye de me détacher à nouveau d’elle. Je n’ai plus envie d’être la fille que j’étais avant.

Concernant le travail, j’ai dit à un épargnant “bah allez-y”. Comme si j’allais l’envoyer chier. Je me suis reprise but i think qu’on peut me convoquer pour ça.

Melgane me parlait de ma notion de handicap et c’est vrai que je ne suis pas encore prête à admettre que j’ai des difficultés d’acclimatation. Je sais que mon psychisme est fragile.

Aucun rapport avec le propos précédent mais j’oscille entre vouloir m’arracher la gueule et rester seule. J’oscille entre vouloir tout envoyer chier et rester stable. En vrai, je suis bien. J’aime ma routine.

Rendez-vous sur Hellocoton !
20.02.2020

20.02.2020

J’ai eu la visite chez le médecin et je suis en obésité sévère. 110 kilos. 1m72. Je suis effarée. Il faut que je maigrisse mais je ne sais pas si je peux maigrir avec mes médicaments.

Émotionnellement c’est pas le top mais ça va. Je veux dire que je ne supporte plus les gens au téléphone, je trouve leurs demandes ridicules, je m’en fous. La vérité est que je suis une connasse parce que me taper 2h30 de trajets par jour me fait royalement chier.

D’autant plus que mes collègues de formation sont tous formés sur une autre type de prise de contact (je ne sais pas comment bien m’exprimer) clients sauf moi. Donc ça pue. Je ne pense pas qu’on va me garder.

Mais il faut que je retrouve un travail, je n’aurais plus de chômage. Mais du coup bah je pense continuer sur cette voie-là parce que soyons honnête, je ne peux pas me payer le luxe de me retaper une formation. Et de vivre avec du chômage.

Et honnêtement quoi faire d’autre ? J’ai toujours d’autres pistes mais il y aura toujours un problème. En fait j’aimerais juste assez compétente pour qu’on m’embauche et pour tout supporter psychologiquement.

Rendez-vous sur Hellocoton !
17.02.2020

17.02.2020

Je n’y arrive pas. Ils ne vont pas me garder. Je ne comprends pas. J’ai des problèmes cognitifs. Je ne saisis pas les données importantes. Quand je suis avec mes tutrices, je panique. Je suis dégoûtée. Franchement je donne une sale imagine. C’est n’importe quoi. Je ne vais pas être retenue… moi qui avait un CDI.

Rendez-vous sur Hellocoton !
14/02/2020

14/02/2020

On était 6 à être formés et 3 vont être formés sur une autre thématique. Moi forcément je me demande si ça veut dire que je ne serai pas retenue.

J’ai besoin de le savoir au plus vite. Une pote qui travaille dans l’entreprise me dit que c’est normal, qu’on ne va pas former tout le monde et qu’on ne m’aurait pas prise à la base si on ne voulait pas me garder.

J’aime tellement ce que je fais même si les gens sont parfois idiots. Après je sais bien que je pose des questions débiles mais bon… et aujourd’hui la superviseuse m’a demandé 2 fois si ça allait parce que je tremblais. Je n’allais pas lui dire que c’était les cachetons. Complicated. Je voulais écrire d’autres choses mais la fatigue est là. Bonne Saint-Valentin à tous.

Rendez-vous sur Hellocoton !
12/02/2020

12/02/2020

Moi je voulais vous dire que je vais relativement bien. Que la décision de mon père de me renier est très bien. Que j’ai supprimé tout contact avec ma famille sauf ma mère.

Que ladite génitrice m’a parlé d’une de mes petites soeurs que j’avais aidé et Madame n’y arrive pas à l’école. Comme je l’avais prédit depuis le début, il fallait qu’elle fasse un CAP.

Mais bon le sacro-saint bac qui ne sert à rien si vous ne souhaitez pas faire des études supérieures. Bande de débiles dans cette famille. Rien que d’y penser, ça m’énerve.

Si le boulot de téléconseillère est relativement. Globalement les gens sont compréhensifs. Mais il y a un ramassis de connards.

Je pense notamment à un directeur d’agence qui s’est permis de me prendre de haut, de me dire qu’il allait envoyé un email parce qu’il ne comprenait pas que je lui demande de s’authentifier. Il s’est permis de me hurler son numéro de téléphone tel un dératé. Connard. Enculé.

Je ne sais pas comment j’ai fait pour garder mon sang-froid devant une telle merde humaine. Il y a aussi les clients qui ne comprennent pas pourquoi ils ne peuvent pas envoyer d’emails, pourquoi il faut tant de justificatifs. Ceux qui s’énervent et s’excusent.

Il y a les perles comme cette jeune femme qui me dit que je suis un amour, que j’ai une voix charmante. Il y a cette femme d’une très grande humanité, qui vient de perdre son mari et qui n’hésite pas à me dire de prendre mon temps pour répondre à sa demande. A cet instant précis j’aime mon métier. Et toi ça va ?

Rendez-vous sur Hellocoton !
Sister sister.

Sister sister.

En début de semaine, je sortais de ma pause et j’ai vu dehors une fille. Je l’ai fixé et elle m’a dit timidement “bonjour”. Elle postulait à la même boîte et au même job que moi.

Dans ma tête, j’étais indifférente et puis toutes mes angoisses me sont revenues. Mon père qui voulait que j’aide ma petite soirée, mon père qui m’insultait de sale pute quand je ne donnais pas mon livre à ma petite sœur.

Et ça n’allait pas. Je m’auto-sabotais même dans mon travail. Et je faisais la faux-cul avec ma sœur. Celle qui m’a toujours rabaissé, celle qui me parle uniquement par intérêt. Et elle n’a pas eu le job.

J’ai décidé de la bloquer sur Facebook. Et ça va mieux. Je suis à 100 km de chez mes parents et j’ai peur qu’on me fasse chier. Mais à un moment donné, j’ai le droit NAN le devoir d’arrêter de me sentir inférieure ou pas digne d’être heureuse.

OUI j’ai le droit de penser à moi, surtout pour des personnes qui n’ont pas été là lors du pire moment de ma vie. Ma sœur est venue et repartie en Angleterre et plus de nouvelles.

Je pensais que la compétition qu’on avait était dans ma tête mais finalement non. En fait, ça ne me dérange pas qu’elle soit à Strasbourg ce qui me dérange c’est de la voir. La famille est une puanteur qui te suis n’importe où tu es.

Rendez-vous sur Hellocoton !
Trahie.

Trahie.

Ma petite sœur m’a trahi. En gros j’avais écrit un texte sur insta et ma sœur l’a montré à mon père. Ma petite sœur dont je ne croyais jamais être trahie.

Mon père m’a dit adieu. Autant dire que j’en ai rien à foutre. Clairement rien. Mais je me sens mal et je ne sais pas pourquoi. Je pense que c’est mon enfant intérieur qui a peur de se faire fracasser par mon père.

Mais j’ai cette angoisse qui reste. Enfin bon je ne sais pas. Au fond ça n’a pas d’importance parce que, il n’est rien. Je me suis toujours débrouillée sans mes parents so. Qu’est-ce que j’en ai à foutre?

Rendez-vous sur Hellocoton !
Janvier. Le 24.

Janvier. Le 24.

Je ne sais pas trop si c’est parce que maintenant que j’ai une vie un peu près stable, je ne sais pas si c’est une période mais je n’ai plus envie d’écrire.

Ça fait déjà six mois peut-être un an que je n’ai pas écrit. Je n’ai pourtant pas plus d’amis, j’ai toujours des sautes d’humeur mais ça va.

J’ai fait une rencontre improbable, formidable. Elle n’est en rien comme mes autres relations mais ça se passe bien. Et pour une fois dans ma vie, je n’attends pas qu’elle comble mes failles. Je me sens forte avec elle.

J’ai signé mon CDI, j’attends la fin de la période d’essai pour acheter une voiture et déménager enfin à Strasbourg. Je suis loin de ma famille et je vais très bien.

Ma sœur est revenue d’Angleterre, celle avec qui j’ai plein de rivalités mais j’essaye de ne pas trop y penser. Elle me donne le sentiment ne pas être à ma place, de ne pas être légitime. D’être une merde. Alors que pourtant je suis une putain de meuf (et toi aussi !).

Je croise les doigts, on est bientôt fin janvier et je ne suis pas à l’hôpital ! Je redoute particulièrement cette période. Mais ça va. Le reste on verra ! Si vous voulez mon facebook, envoyez-moi un email ! Je ne ferme pas le blog mais il est mort, on va pas se mentir.

Rendez-vous sur Hellocoton !
Janvier 2020.

Janvier 2020.

Le mois de janvier est toujours un mois difficile pour moi. Il signe mes rechutes. J’ai pété un plomb à ma copine, la semaine dernière.

Une pote très éclairée en a déduit que je me sabotais tout simplement. Parce que c’est vrai tout se passait bien. Très bien. Avec elle je me sens forte. Elle n’est rien de ce que j’attends mais c’est tellement bon !

J’ai commencé mon job cette semaine. C’est de la formation mais mon cerveau fait des siennes. Je me sens conne, des trucs basiques je n’y arrive pas. Je ne retiens pas. Et ça me stresse encore plus.

Je fais du mieux que je peux mais un CDI bordel. Faut pas que je me rate mais c’est comme si mon inconscient n’aimait pas la constance. Enfin je ne sais pas trop. Je fais du mieux que je peux et ce n’est pas si mal. Je crois. Et vous, ça va ?

Rendez-vous sur Hellocoton !