Et pourquoi pas, moi ?

Et pourquoi pas, moi ?

A l’hôpital, nous avons le temps de cogiter et bien entendu j’imagine mille et un scénarii dans ma tête concernant mon futur métier. Et j’ai fini par avoir cette révélation : pourquoi pas moi ? Pourquoi je ne serai pas embauchée comme secrétaire malgré le chômage dans cette branche ?

Je ne vaux pas moins que les autres, j’ai de bonnes qualités et j’ai été embauchée comme contrat aidé alors que le secteur du social est ravagé… Pourquoi je n’aurai pas ma chance ?

Dans cette société, on nous pousse toujours à faire des compromis et bien je n’en ai pas envie. Je vais passer le plus clair de mon temps à mon travail et il est hors-de-question que se soit une souffrance. Je vais mieux et la vie me tend les bras. Bonne soirée ! 🙂

Rendez-vous sur Hellocoton !
Comme une envie de changer de vie.

Comme une envie de changer de vie.

J’y pense depuis mes 18 ans, j’ai sauté le pas pour mes études pour ensuite me raviser. J’y pense depuis un moment… j’ai envie de changer de vie. J’ai envie de m’installer à Dijon ou à Strasbourg. J’ai toujours été fan de l’Alsace et je pense que je ne ferai pas de nouvelles rencontres où je suis. A Dijon, on recrute pour secrétaire et l’Alsace est connue et reconnue et je pourrais faire agent polyvalente de restauration. J’ai soif de changement, j’ai envie que ma vie prenne un nouveau tournant. Et toi, où tu en es dans ta vie ?

Rendez-vous sur Hellocoton !
Le bien et le mal.

Le bien et le mal.

J’ai toujours été régie par le bien et le mal aussi loin que je m’en souvienne. La notion de justice est également fondamentale pour moi. J’ai compris avec le temps que les choses étaient nuancées. Néanmoins hier, j’ai mal agi. Et quand j’agis mal, je m’en sors en pétant un câble. Je me suis trop emballée et j’ai fait souffrir quelqu’un de très bien. Avec le traitement, cette notion est atténuée. J’ai l’impression d’être plus coulante, moins radicale. Ma personnalité change avec le traitement et je crois que je vais devoir m’y faire ce qui ne veut pas dire faire n’importe quoi. Bon lundi.

Rendez-vous sur Hellocoton !
Comment j’ai compris que le sacrifice n’était pas bon.

Comment j’ai compris que le sacrifice n’était pas bon.

J’ai toujours été dans le sacrifice concernant l’amitié et l’amour. J’étais très proche de E, que j’ai longtemps considéré comme mon âme sœur. E a tout de suite été claire avec moi, en me disant qu’elle n’avait pas de meilleure amie. Nous étions quand même proche et j’ai accepté cette situation.

Je ne voyais pas à l’époque la différence de relation qui nous liait l’une et l’autre. Je l’ai comprise quand j’ai appris que E n’avait jamais parlé de moi à son copain alors que ça faisait six bons mois qu’ils étaient ensemble. Il ne s’agit pas ici de blâmer E.

J’ai compris néanmoins à ce moment-là ce que je représentais réellement pour E et j’ai compris que j’étais dans le sacrifice avec elle. Je lui avais promis qu’elle serait ma demoiselle d’honneur et la marraine de mon enfant, promesses que j’ai retiré.

J’ai compris également que j’étais dans le sacrifice avec mon ex quand j’ai commencé à avoir à nouveau mes pensées de scarification et d’alcool. Nous avons donc rompus d’un commun accord, celles-ci étant mon extrême limite. J’ai compris qu’à chaque fois, je me sacrifiais pour quelqu’un (en passant, ces personnes n’ont jamais demandé de sacrifice), je m’abandonnais moi-même.

J’ai compris également que je devais arrêter de donner trop d’amour aux gens et me le donner à moi-même. Quel est votre avis sur la question? Bon dimanche.

Rendez-vous sur Hellocoton !
Juste.

Juste.

Je suis chez moi. En permission du week-end. J’ai fait un soin énergétique chez une amie de ma mère et ça m’a fait énormément de bien. Limite, j’arrêterai les médicaments (je ne le fais pas, relax).

Je suis bien et apaisée même si j’ai une appréhension d’être seule. Ça va le faire. Il faut que je me réhabitue à être seule.

Rendez-vous sur Hellocoton !
Work, work, work.

Work, work, work.

J’arrive de nouveau à me concentrer sur une série et je n’ai plus été submergée depuis une semaine voir plus ! Néanmoins, je sais que je reste fragile, les pensées rodent. Je suis plus que décidé à changer de voie, le secrétariat me tend les bras et je pense mériter cette place.

La peur réside dans le fait que je n’en suis pas capable au vu de ma fragilité alors que si. Cette après-midi, j’ai rendez-vous pour les tests, j’espère que ça va m’apporter des choses. Le moral est bon. Bonne journée !

PS : J’avais simplement envie d’écrire sans sujet précis en tête.

Rendez-vous sur Hellocoton !
Je me sens seule.

Je me sens seule.

J’ai toujours été un être indépendant. Au lycée, mon mal-être était tel que je supportais peu de gens. J’ai toujours été d’une grande exigence envers ceux qui faisaient partis de ma vie. Maintenant je fais tout un travail pour accepter les gens tels qu’ils sont.

J’essaye de mettre de l’eau dans mon vin comme on dit. Je me sens seule. J’aimerai trouver un groupe d’amies et m’y sentir bien. Ne pas avoir l’impression que les gens sont hypocrites comme tous les groupes que j’ai connu. Hier, j’ai vu R, cette nana est vraiment une perle et elle m’a dit qu’elle était là, que je n’étais pas seule.

La vérité c’est que oui, je me sens seule. J’ai besoin de potes et d’une copine, j’ai besoin de contacts humains. Je ne souhaite pas renouer avec mes amitiés passées même si mon ex-meilleure amie me manque. J’ai besoin d’un souffle nouveau.

J’ai décidé que l’année prochaine, je reprendrai le théâtre. Je crois que ça me fera du bien. Dès que je sors, je reprends le pound et peut-être d’autres sports de l’association. J’ai des projets, je me bouge/booste et ça me fait du bien. J’ai l’impression d’un peu me retrouver. Bonne journée 🙂.

Rendez-vous sur Hellocoton !
Ce qui a changé depuis mon hospitalisation.

Ce qui a changé depuis mon hospitalisation.

Je remarque depuis que je suis ici, je ne tiens pas en place. Impossible pour moi de regarder des séries trop longtemps car j’ai besoin d’être active, occupée. Je suis aussi beaucoup plus parano et sensible. J’étais déjà hypersensible avant mais maintenant je suis une éponge d’éponge !

Si quelqu’un est triste, je le deviens. C’est pire que tout ! J’ai également besoin de mon bol d’air frais quotidien, de marcher dans le petit parc de l’hôpital. Je ne supporte plus la solitude comme avant, je me rends compte que je ne suis pas entourée et ça me pèse. Les pensées suicidaires sont là mais je ne les laisserai pas gagner.

Je me réveille maintenant tous les jours à 6h et je me couche à 9h45. Avant je me couchais à 11h pour me réveiller à 6h30 ou 8h selon le boulot ou le week-end. Bonne soirée !

Rendez-vous sur Hellocoton !
Ca va, ça va.

Ca va, ça va.

Je reparle à mon père. Cela s’est fait mercredi après-midi alors que j’étais au Cora car j’ai été submergée. Je l’avais senti mais je dois avouer que je suis allée au-delà de mes limites. Je devais aller au Cora. Il n’a pas changé mais au moins il est là seulement quand je le demande et ne m’envahit pas.

Ma tante avec qui, j’étais proche, n’est pas du tout présente. Paradoxalement, à ma déception, ça ne m’étonne pas. Elle est comme ça, égoïste. Je comprends qu’on ne puisse pas être tout le temps présent mais mon hospitalisation est quand même un événement majeur.

Cela m’apprend au moins que les seules personnes qui ne te laissent jamais tomber sont tes parents tout défaillant qu’ils sont et quelques rares amies. Bonne journée.

Rendez-vous sur Hellocoton !
Des rebondissements.

Des rebondissements.

Depuis deux jours, j’avais des pensées suicidaires qui s’intensifiaient et ce matin, très tôt, j’ai réussi à comprendre pourquoi elles étaient là. Le trauma avec le gynécologue. Dès ma sortie, je vais demander un contrôle pour voir si tout va bien.

Je trouve ça injuste que se soit les victimes qui ramassent tous les troubles. Maintenant ça va mieux et c’est le principal mais je suis un peu embêtée car une infirmière m’a expliqué qu’ils mettraient du temps à disparaître.

En parlant du personnel soignant, je dois bien dire que le manque de personnel se fait ressentir. Je sens le personnel soignant à cran. Et notre suivi s’en ressent. Je suis heureuse aujourd’hui, j’ai l’impression que ça va mieux. Bonne journée.

Rendez-vous sur Hellocoton !